«Panama papers»: le ministre des finances britannique publie sa déclaration de revenus

Источник: Le Monde

Le premier ministre britannique, David Cameron, à la Chambre des communes , le 11 avril. A sa gauche, le ministre des finances, George Osborne, qui, sous pression, a publié sa déclaration de revenus pour l'année 2014-2015. House of Commons TV / AP

Le premier ministre britannique, David Cameron, à la Chambre des communes , le 11 avril. A sa gauche, le ministre des finances, George Osborne, qui, sous pression, a publié sa déclaration de revenus pour l'année 2014-2015. House of Commons TV / AP

En quelques jours, Downing Street est passée du no comment absolu au grand déballage fiscal. Lundi 11 avril, c’est le ministre des finances britannique, George Osborne, qui, à son tour, a publié sa déclaration fiscale pour l’exercice 2014-2015. Sous pression, il suit ainsi l’exemple du premier ministre britannique, David Cameron, qui avait publié la veille ses déclarations d’impôts sur six ans.

Mis en difficulté sur le plan politique, ce dernier tentait ainsi de mettre fin aux questions relatives à ses finances soulevées par l’évocation du nom de son père dans l’affaire des « Panama papers ». Il s’agissait de prouver qu’il n’a jamais cherché à échapper au fisc, après avoir avoué tardivement, jeudi 7 avril au soir, qu’il avait bien détenu des parts dans la société offshore basée aux Bahamas de son père Ian, mort en 2010. Samedi 9 avril, il a reconnu qu’il aurait « dû mieux gérer cette histoire ».

Cependant, cet assaut tardif de transparence n’a pas suffi. Dès dimanche, la presse a soulevé un nouveau lièvre : le don de 200 000 livres effectué par la mère de M. Cameron en 2011 après la mort de son époux.

Lundi, M. Cameron, qui s’exprimait devant la Chambre des communes, a déclaré que les allégations faites à propos des montages financiers de son père étaient « très blessantes et totalement fausses ». Il a affirmé aux parlementaires que son père avait monté une compagnie offshore pour investir, et « pas pour fuir l’impôt ».

Reste que l’appel à la « transparence » de la presse britannique du week-end visait aussi désormais le gouvernement, en particulier son numéro deux, le ministre des finances. Selon un document publié sur le site Internet du gouvernement, M. Osborne a donc déclaré 198 738 livres (247 900 euros) de revenus et payé 72 210 livres (environ 90 000 euros) d’impôts. Ce revenu était composé d’un salaire de 120 526 livres, d’un revenu net locatif de 33 562 livres et d’un revenu du dividende de 44 647 livres.

Lutte contre le blanchiment d’argent

David Cameron a également annoncé ce week-end la création d’un groupe de travail pour renforcer la lutte contre le blanchiment d’argent et l’évasion fiscale. Codirigé par les services fiscaux britanniques et la National Crime Agency, il sera doté d’un budget de départ de dix millions de livres.

Lundi, devant le Parlement, M. Cameron a annoncé que la plupart des dépendances de la Couronne britannique, y compris les îles Caïmans et Vierges, considérées comme des paradis fiscaux, devraient désormais partager leurs informations fiscales avec Londres.

Ces territoires, à l’exception de Guernesey et d’Anguilla, ont donné leur accord pour fournir aux autorités judiciaires et fiscales britanniques un accès complet aux informations relatives à l’identité des propriétaires de compagnies présentes sur leurs sols, a déclaré M. Cameron.

Le premier ministre avait mis la lutte contre la fraude fiscale au cœur du programme, lors du sommet du G8 de 2013 au Royaume-Uni. Le gouvernement dit avoir récupéré deux milliards de livres (2,5 milliards d’euros) liés à la fraude fiscale depuis 2010 tandis que 700 dossiers liés au Panama font l’objet d’une enquête.

Le leader travailliste et le maire de Londres montrent eux aussi patte blanche

Après le chef du gouvernement et son numéro deux, ce sont le leader de l’opposition travailliste Jeremy Corbin, puis le conservateur Boris Johnson qui ont à leur tour publié leur déclaration de revenus dans la journée de lundi. Celle du premier est arrivée dans les boîtes mails des journalistes pendant l’allocution du premier ministre à la Chambre des communes.

David Cameron a réclamé notamment de la part des premiers ministres, et chanceliers de rendre publics leurs déclarations de revenus - puisque ce sont eux qui sont les responsables des finances de la nation, ajoutant cependant qu’il ne pensait pas qu’il soit nécessaire que tous les parlementaires le fassent, rapporte le Guardian.

Le premier ministre a également confirmé que le gouvernement introduirait une loi, cette année, prévoyant des poursuites pénales contre les sociétés dont les employés continueraient à conseiller des clients sur les procédures d’évasion fiscale.

Même M. Johnson, le maire de Londres et figure des tories, a publié ce lundi le détail des déclarations de revenus de ces quatre dernières années. On y apprend notamment qu’il a gagné en 2014-2015, 612 583 livres (764 900 euros) et payé 276 505 livres d’impôts (345 278 euros).

Важно. Рейтинг 0

0 комментариев

Чтобы оставлять комментарии необходимо войти на сайт или зарегистрироваться

Последние новости


Топ-новости:
ВАЖНО


Топ-блоги:
ВАЖНО


Интернет приемная