Entre Biarritz et la famille Poutine, c’est une longue histoire

Источник: Sud quest

En 1999, c'est à Biarritz que Poutine se voit proposer le poste de chef du gouvernement AFP / MLADEN ANTONOV

En 1999, c'est à Biarritz que Poutine se voit proposer le poste de chef du gouvernement AFP / MLADEN ANTONOV

Entre Vladimir Poutine et Biarritz, l’histoire dure depuis plus de 15 ans. Sa fille serait propriétaire d’une grande villa en bord de mer.

Officiellement, Vladimir Poutine n’a mis qu’une seule fois les pieds à Biarritz. Mais si cette venue est assez ignorée de la mémoire collective, elle tient pourtant une place majeure dans la géopolitique des vingt dernières années. Cet été 1999, Poutine le passe avec sa femme et ses deux filles dans une résidence hôtelière de la cité balnéaire de la côte basque. Il est alors directeur du FSB, le Service fédéral de sécurité, un poste très influent auquel il a accédé après une ascension fulgurante au sein de l’appareil d’État russe.

En juillet, il reçoit la visite de Boris Berezovski, chargé par le président Boris Eltsine de le convaincre de prendre le poste de chef du gouvernement. Étape obligatoire avant de succéder à celui qui provoqua la dissolution de l’URSS en 1991. Poutine n’hésite pas longtemps et, le 9 août, est officiellement nommé. Le 31 décembre de la même année, il devient président par intérim après la démission d’Eltsine.

En ce début novembre 2015, l’agence de presse Reuters publie une enquête qui confirme un peu plus les liens entre la famille Poutine et Biarritz. L’homme le plus puissant de Russie reste pourtant aussi discret que possible au sujet de ses deux filles, dont on sait assez peu de choses et qui sont tenues à l’écart de toute agitation médiatique. La plus jeune d’entre elle, âgée de 29 ans, se fait appeler Katerina Tikhonova (1), du nom de jeune fille de sa grand-mère, pour conserver l’anonymat. Elle est notamment connue pour ses performances comme danseuse.

Elle serait mariée à Kirill Shamalov, fils d’un des actionnaires de la Rossiya Bank, considérée comme "la banque personnelle de l’élite russe", écrit Reuters. Shamalov père est surtout, par ailleurs, un ami de longue date de Poutine.

2 milliards de fortune personnelle

Le couple serait ainsi propriétaire depuis novembre 2012 d’une villa en bord de mer à Biarritz, estimée à 3,7 millions de dollars. Shamalov Jr aurait racheté la propriété à Gennady Timchenko, autre très proche de Poutine et négociant en matières premières. Construite dans les années 50, elle s’étend sur 300 mètres carrés au milieu d’un jardin de 2000. Avec vue imprenable sur l’océan et – faut-il vraiment le préciser – une piscine. Toutefois, précise Reuters, les voisins assurent ne jamais avoir vu le couple dans les parages.

Crédit photo : Google Street View

Crédit photo : Google Street View

L’agence de presse a interrogé des analystes financiers. Selon eux, la fortune personnelle de Katerina Tikhonova et Kirill Shamalov s’élève à environ 2 milliards de dollars. Elle est notamment basée sur les parts importantes qu’ils détiennent dans Sibur, une grande entreprise de gaz et de pétrochimie, des parts rachetées il y a quelques années à… Gennady Timchenko. Vladimir Poutine, lui, assure ne gagner "que" 119 000 dollars par an et ne posséder qu’un appartement de 77 m² et trois voitures.

Biarritz, ville des Russes

Est-ce un hasard si la famille Poutine semble autant liée à Biarritz ? Pas tout à fait. En réalité, la ville a toujours particulièrement plu aux Russes. À l’époque des tsars, plusieurs grands ducs (Vladimirovitch, Constantinovitch, Feodorovitch…) y ont séjourné. "La ville était devenue le lieu de villégiature privilégié de l’intelligentsia moscovite", rappelait Alexandre de La Cerda, vice-consul de Russie à Biarritz, à "Sud Ouest", en 2011.

Le compositeur Igor Stravinsky, lui, a vécu quatre ans, de 1921 à 1924, au Chalet des Rochers, dans le quartier Saint-Charles. En 2012, la rumeur voulait que Vladimir Poutine avait acquis et rénové cette demeure de 500 m². La confirmation n’est jamais venue. Tout juste « Sud Ouest » confirmait, en mai 2014, que Lyudmila Poutina, son ex-épouse, venait régulièrement dans la station balnéaire basque.

Aujourd’hui encore, la clientèle russe est parmi les plus importantes dans l’économie touristique de Biarritz.

(1) On trouve plusieurs orthographes au prénom de Katerina Putina (Poutine), qui se fait appeler Tikhonova : Ekaterina ou Yekaterina.

Важно. Рейтинг 0

0 комментариев

Чтобы оставлять комментарии необходимо войти на сайт или зарегистрироваться

Последние новости


Топ-новости:
ВАЖНО


Топ-блоги:
ВАЖНО


Интернет приемная